Seule, à nouveau jouant le rôle de la gazelle abandonnée. Sauf que le lion je l'ai déjà affronté. J'en ressens les morsures à l'âme.
La génétrice ne sourit plus. Elle aussi m'a abandonnée faisant fi de toutes les joies que je lui apportais, des surprises que j'inventais.
La vérité personne ne l'admet et mon courage, je suis bien l'unique à le porter.