La train de l'indifférence roule sur des rails. Il avance et me broie à chaque gare où il s'arrête pour s'alimenter de voyageurs. Je suis miraculeusement sur chaque quai et je glisse sans volonté sous ses roues.
On m'épuise de demandes, de réclamations, de services et je reste ébahie par tant d'audace et de manque de tact, par tant de profit direct et franc, par tant d'ingratitude et d'insuffisance.
Je suis unique dans ma recherche de véritable bonté et de ressenti humain. Je laisse faire la vie qui rend à chacun son dû.