J'ai pris la résolution que c'est aujourd'hui que je devais partir te rendre visite. J'ai roulé avec assurance dans la direction de ta demeure. Le lieu était vaste et paisible, de cette paix qui me parcourait durant mon enfance quand on partait en promenade et qu'on traversait ces lieux ou d'autres semblables. Ce sont ces expériences là ou ces souvenirs qui m'ont inspiré le courage de marcher la tête haute à ta recherche. Je ne désirais pas repartir sans t'avoir rendu visite car pendant un certain temps je te cherchais vainement. Mon seul repère était une date, celle de ton départ.
Par intuition, j'ai commencé à m'approcher de toi jusqu'à ce qu'un passant me vienne en aide et me montre l'évidence de ton existence/absence.
J'étais doucement émue, tendrement heureuse d'avoir pu arriver jusqu'à toi. Je n'ai pas retenu des larmes silencieuses venues me réchauffer les yeux. J'ai pu te dire tout ce que je voulais et ensuite, je me suis sentie apaisée et légère et même agréablement ravie de t'avoir apporté, peut-être un peu de joie. J'ai arrosé les lieux et admiré ces belles petites fleurs que des abeilles butinent. J'ignore si tu as eu conscience de ma présence. Mais aujourd'hui, j'ai grandi d'avoir osé venir jusqu'à toi après tant de mois d'hésitations. Je ne sais pas de quoi j'avais peur, probablement de mes émotions qui en réalité étaient si naturelles, si calmes, si sereines.
Demain, j'aurais le courage d'entreprendre tant d'autres projets car j'ai eu ta bénédiction et j'ai aussi vaincu la peur et le doute.