Il arrive que la vie fasse mal dans son désordre et que l'anarchie du monde règne. L'espoir s'éloigne et migre pour un voyage autour de l'année et je vais attendre encore que le quotidien se transforme, que le rêve se resculpte et que la transformation revienne.
En attendant, la tristesse englobe l'âme et se pose mille et une question sur le pourquoi des choses et l'arrêt du renouveau.
Je la croyais facile l'existence mais nul n'invente le futur des jours ni les déceptions du cœur.